Laissez nous vos coordonnées
Nous revenons vers vous rapidement
Clim O'Therm
177 Chemin de Saint Pierre 30127 Bellegarde
Contactez CLIM O'THERM, plombier, chauffagiste, climatisation à Nimes 30000
Actualités

La ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

16/02/2021
La ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

La Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)

La Ventilation Mécanique Contrôlée, plus connue sous le nom de VMC, est un dispositif dont le but est de faciliter le renouvellement de l’air au niveau d’un logement. Il est recommandé d’avoir recours à ce type de ventilation dans les pièces ayant un niveau d’humidité plus élevé que la moyenne, dans une cuisine ou une salle de bain par exemple. Ce dispositif est considéré comme obligatoire pour les logements neufs, depuis la réglementation thermique en 2012. 

Le fonctionnement d’une VMC et son entretien

Une VMC est une solution beaucoup plus avantageuse qu’une ventilation naturelle. En effet, contrairement à cette dernière, la ventilation mécanique contrôlée est mécanique. Elle est équipée d’un dispositif électrique, un extracteur d’air qui aspire l’air avant de le rejeter à l'extérieur de l’habitation.

Son principe est d'entraîner l’évacuation des mauvaises odeurs, de l’humidité ainsi que des solvants et polluants qui peuvent être présents dans une maison, ce qui entraîne une purification de cette dernière. L’installation d’une VMC permet de limiter les pertes énergétiques.


Le principe de fonctionnement d’une VMC repose sur différentes étapes. L’air frais est aspiré dans la maison à travers des grilles d’aérations installées à proximité des fenêtres. Ensuite, l’air va circuler dans le logement et ainsi se “charger” en humidité et en chaleur. Il sera après aspiré par des gaines et des bouches d’extraction, puis évacué dans les pièces de services, avant d’être expulsé vers l'extérieur. 


Il est recommandé de confier l’installation d’une VMC à un technicien qualifié, Clim O’Therm possède les compétences nécessaires à ce type d’installations.

Concernant l’entretien des VMC, il suffit de nettoyer les bouches d’extraction, les entrées d’air et la roue du ventilateur une à deux fois par an, afin d’enlever la poussière s’y étant accumulée. Cela permettra de prolonger la durée de vie de la VMC et donc, de réaliser de meilleures économies. 



Schéma explicatif du fonctionnement de la VMC.

Autre schéma explicatif du système.

Les différents types de VMC, leurs avantages et leurs inconvénients.

Il existe différents types de VMC. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les trois principales solutions de VMC : les VMC à simple flux autoréglable, celles à simple flux hygroréglable et celles à double flux. 

VMC à simple flux : c’est l’installation la plus courante. Son prix est donc le plus intéressant. Elle se compose d’un extracteur électrique placé dans les combles, qui est lui-même relié aux bouches d’extractions par des gaines. 

Pour la VMC à simple flux autoréglable, le débit d’air est constant. La consommation est donc plus élevée que les autres types simples de flux. Cependant, le système est relativement simple à installer, son coût reste limité et l’air se veut plus sain.

Ses avantages : Assure un renouvellement de l’air constant

Ses inconvénients : Le moteur tourne en permanence, sa consommation énergétique peut donc être élevée. 

La VMC à simple flux hygroréglable permet de réguler le débit d’air en fonction du taux d’humidité de la pièce où sont installées les bouches. Lorsque le taux est bas, l’usage est réduit. La consommation énergétique est donc avantageuse. 

Ses avantages : une ventilation adaptée, permet d’éviter les moisissures, permet de réduire d’environ 5% vos dépenses en chauffage. 

Ses inconvénients : permet de s’adapter à vos besoins mais il faut bien isoler le moteur afin d’éviter les éventuelles nuisances sonores. 

VMC à double flux : ce système permet d’allier ventilation et chauffage en un seul produit. Il permet également de récupérer les calories présentes dans l’air vicié, et de les restituer dans un air neuf au sein de l’habitation. Ensuite, un ventilateur va aspirer l’air vicié depuis les pièces de services. Un autre ventilateur va aspirer de l’air neuf venu de l'extérieur. Enfin, un échangeur va récupérer entre 60 et 90% des calories présentes dans l’air vicié avant que celui-ci ne soit rejeté vers l'extérieur. L’échangeur va transmettre à l’air neuf les calories récupérées dans l’air vicié, et ce même air neuf sera réchauffé puis ventilé dans les pièces de vie. 

 Ses avantages : offre une excellente qualité de l’air. Permet d’effectuer jusqu’à 20% d’économies de chauffage. Dans le cadre d’une construction récente la solution peut servir de chauffage principal. Il n’est pas obligatoire d’avoir des ouvertures à proximité des fenêtres. 

Ses inconvénients : dans le cadre d’une rénovation, il faut pouvoir trouver des espaces pour le passage de la gaine. Chaque pièce de la maison doit être reliée au moteur. 

Illustration de la pose d'un système de VMC.

La société Clim O’Therm possède toutes les compétences nécessaires à l’installation de solutions à ventilation mécanique contrôlée. Ces solutions offrent divers avantages et permettent à la fois une ventilation plus respectueuse de l'environnement, mais également des économies d’énergies non négligeables pour les foyers, ce qui en fait de nos jours l’une des solutions les plus avantageuses. N'hésitez pas à nous contacter en cas de besoin. 

Nous contacter